Sols scellés

Définition
Les sols scellés à la chaux préparent la pose d’un carrelage ou d’une moquette.

Mortier
La formulation du mortier doit être adaptée aux domaines d’application du sol scellé. 

Lorsque le revêtement final est un carrelage de pierre ou de terre cuite, on utilisera de préférence un mortier de chaux. Pour tous les autres carrelages ou pour la pose d’une moquette, on préférera un mortier bâtard, mélange de chaux et de ciment.

Pourquoi employer un mortier de chaux ?

  • La chaux est un produit naturel et biologique.
  • Son Ph élevé détruit les bactéries et contribue à l’assainissement des espaces.
  • Sa forte porosité favorise la régulation de l’hygrométrie (teneur en humidité). La chaux permet de diminuer considérablement les remontées d’eau dans les sols, éliminant les traces d’efflorescence qui peuvent apparaître sur certains carrelages en terre cuite ou en pierres naturelles.
  • La souplesse des mortiers de chaux et leur résistance progressive dans le temps leur permettent de mieux s’adapter aux mouvements des supports, réduisant les risques de fissuration des joints.
     

Préparation du support

Le sol doit être humidifié.

Exécution sol scellé

Le mortier est coulé sur le sol, puis réglé. Poudrer à la chaux hydraulique naturelle pure et poser les carreaux de terre cuite ou de pierre.