Stucs à la chaux

Définition
La technique du stuc est millénaire. Son usage est fréquent dans le monde romain, sur des moulures ou en support de fresques. Les stucs sont apparentés à des enduits pelliculaires. Ils se réalisent en une ou plusieurs couches (traditionnellement 3 couches).

Mortier
Le mortier doit impérativement être préparé avec une chaux aérienne (i.design CAEB).

Pourquoi employer un mortier à base de chaux ?

  • La chaux respecte parfaitement tout type de support. Elle peut être retirée à tout moment sans conséquence pour les autres parties d’un ouvrage. C’est pourquoi elle est fortement recommandée en restauration.
  • La chaux est un produit naturel et biologique.
  • Elle s’adapte aux mouvements du bâti et évite l’apparition des fissurations dans les murs.
  • Perméable à la vapeur d’eau, elle est imperméable à l’eau, laissant ainsi respirer les murs, qui absorbent l’humidité intérieure et la rejettent vers l’extérieur.
  • Les mortiers à la chaux se teintent facilement et permettent d’obtenir toutes les teintes souhaitées.
  • Les mortiers de chaux sont faciles à mettre en œuvre.
  • La chaux aérienne permet de réaliser certaines finitions particulières : stucs vénitiens ou transparents, stucs lisses ou encore, stucs à effets marbrés.

Préparation du support

  • Le support doit être parfaitement lisse, propre et débarrassé de toute imperfection ou trace d'autre produit (colle à papier peint, peinture artificielle, etc.) Il est conseillé d'appliquer une couche d'impression peinture ou une résine d'accrochage (type solution de Soclilatex) sur le support pour faciliter l'accrochage du stuc sur tous les supports délicats.
  • Tous les supports doivent impérativement être humidifiés avant l'application du stuc.

Composition et préparation des stucs à la chaux

  • La chaux aérienne est le liant nécessaire pour la préparation des stucs à la chaux. Ne faisant prise qu’à l’air libre, elle autorise la préparation des mélanges très longtemps à l’avance. Ils pourront ainsi être conservés plusieurs mois.
  • Mais la chaux aérienne n’est pas le seul composant d’un stuc à la chaux.
  • Un ajout plus ou moins conséquent d’eau est nécessaire pour donner au mélange une consistance "fromage blanc".
  • Une ou plusieurs charges minérales sont bien sûr obligatoires pour la préparation du mortier. Traditionnellement un sable très fin (0-0,5 mm) est employé pour les deux premières couches et un marbre en poudre, parfois associé au talc est réservé à la couche de finition pour donner un effet de brillance au stuc.
  • La coloration d’un stuc à la chaux implique par ailleurs l’utilisation de pigments d’origine minérale.
  • Enfin, pour que la chaux ne poudre pas, ne faïence pas et qu'elle accroche correctement au support, il est impératif d’ajouter dans les mélanges des adjuvants tels que le Laurylsulafate de sodium, le Méthylcellulose, la Caséine.
  • Si vous ne souhaitez pas préparer vous-même le stuc, vous pouvez vous reporter sur le Stucco Lustro, prêt à l'emploi.
  • Le mélange s’effectue après une pesée minutieuse des composants. Il est réalisé manuellement dans un grand récipient, ou avec un malaxeur sur perceuse, un festo. Penser à bien essuyer les bords du récipient pour éviter que des écailles produit séché ne tombent dans le mélange. Laisser reposer la pâte environ une heure et mélanger de nouveau.
  • Avant toute application, il est important de procéder à un essai sur une petite surface, pour contrôler la coloration car les stucs, comme les enduits ou les peintures et laits de chaux prennent leur couleur en séchant. La teinte future apparaît lorsque la prise est effectuée. Il est alors possible de réajuster les dosages en pigments.
  • Avant de commencer l'application réelle du stuc, il est essentiel d'humidifier le mur à l'aide d'un pulvérisateur.
  • Appliquer au mur à l'aide d'une truelle pour la 1ère couche et d'une petite lisseuse ou spatule pour les couches suivantes. Des mouvements successifs sont réalisés avec l'outil pour obtenir l'effet recherché.

Réalisation de la finition

Stuc lisse
  • Un stuc lisse est prêt après l'application de la 3ème couche. La finition peut être structurée à la spatule ou talochée à la taloche éponge.
  • Il est toutefois possible de protéger sa surface après séchage par une couche de cire animale (cire d'abeille + térébenthine par exemple).
Stuc transparent ou vénitien
  • L'effet de transparence et de brillance intense est obtenu, environ 2 heures après l'application de la couche de finition, par ferrage du stuc.
  • Le ferrage s'effectue en frottant intensivement le stuc à l'aide d'une petite lisseuse ou d'une truelle de stucateur. Cette opération consiste à serrer les petites particules de chaux, de marbre et éventuellement de talc et à faire apparaître la brillance.
  • Si l'enduit est trop sec, il est parfois nécessaire de le remouiller légèrement à l'aide du pulvérisateur.

Conseils de mise en oeuvre

  • Travailler entre 7° et 25°C.
  • La technique du stuc permet difficilement les raccords. Pour de grandes surfaces, il est souhaitable de découper les murs en panneaux horizontaux ou verticaux.
  • Couvrir le mélange préparé de 5 à 6 cm d'eau pour sa conservation. Ce surplus doit être retiré avant l'utilisation.