Le cycle de la chaux

Les produits dérivés du calcaire (CaCO3) detiennent la capacité d’être transformés et de prendre à nouveau leur forme initiale. Le cycle de la chaux est basé sur la cuisson du calcaire pour former la chaux vive (CaO). En effet, la calcination transforme le calcaire (carbonate de calcium) en oxyde de calcium et en dioxyde de carbone (gaz carbonique). L'oxyde de calcium devient ainsi la chaux vive.

On obtient la chaux éteinte (Ca(OH)2) par humidification et ajout d’eau à la chaux vive. A ce stade, le dioxyde de carbone contenu dans l’atmosphère réagit avec la chaux éteinte pour la reconvertir en calcaire.

 Ce cycle de continuité s’appelle le cycle de la chaux. De la pierre, la chaux repasse à la pierre.


Techniquement, lors de la mise en œuvre d'une chaux hydraulique naturelle, le mortier réagit, dans un premier temps avec l'eau, en raison des éléments hydrauliques contenus dans la chaux (silicates et aluminates de calcium). La chaux aérienne non mélangée au liant hydraulique débute, quant à elle, sa carbonatation au contact de l'air.

Cycle de la chaux.