La chaux et ses applications classiques

La chaux est un matériau très polyvalent utilisé dans la construction de bâtiments. Elle est utilisée dans la maçonnerie, notamment comme composant du mortier. Les systèmes d’enduit extérieur (stuc) ou intérieur peuvent aussi être à base de chaux.

La chaux est un moyen efficace pour modifier les sols – tant sur l’augmentation de la maniabilité que les capacités portantes, tout en augmentant la stabilité et l'imperméabilité. La chaux vive et les poussières de four à chaux peuvent être utilisées pour assécher les sols humides dans les sites de construction afin de réduire les temps d'arrêt et de fournir une meilleure surface de travail.
La chaux est ainsi très utilisée dans le domaine des travaux publics pour la réfection des chaussées.

A ce titre, la chaux est également utilisée dans l'asphalte comme additif d'adhésivité et comme charge minérale. L'ajout de la chaux éteinte contribue à réduire le désenrobage, la formation d'ornières, la fissuration et le vieillissement des routes.


Jusqu’au début du XXe siècle, le principal liant utilisé dans la construction était à base de chaux aérienne, que ce soit pour le gros œuvre ou les finitions. Aujourd’hui, dans une démarche de sauvegarde du patrimoine classé, il est incontournable d’avoir recours à la chaux pour tous les travaux de ragréage, de rejointoiement, d’enduisage, de badigeonnage, etc.

Enfin la chaux est avant tout synonyme de décoration avec ses innombrables applications qui donnent vie à l’univers magique des badigeons, des patines, des enduits fins ou stucco et de la fresque à "fresco". On retrouve ces techniques ancestrales dans les palais vénitiens de la Renaissance, dans les hammams d’Afrique du Nord ou dans les belles demeures provençales.